T9, un tramway pour la Seine-Amont

Traversant l'ensemble du territoire de la Seine-Amont, le T9 va considérablement améliorer sa desserte et la mobilité de ses habitants. Une charte aménagement-transport accompagne le projet pour développer toutes les potentialités offertes par l'implantation d'une telle infrastructure.

Les travaux ont déjà été lancés et en 2020, le tramway T9 reliera Paris Porte de Choisy à Orly, Pplace du Fer à Cheval, en 30 minutes. Ce nouveau mode de transport desservira du nord au sud les villes de Paris, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine, Choisy-le-Roi, Thiais et Orly, en empruntant sur une grande partie du tracé la route départementale (RD5). Près de 136 000 habitants et 32 000 emplois sont concernés.

Le Tramway remplacera la ligne de bus 183, la plus importante ligne du réseau de bus hors Paris en termes de trafic voyageur (57 500 voyageurs par jour en 2010). Actuellement saturée, elle est confrontée à une baisse de sa vitesse commerciale et à des irrégularités, dues à l’augmentation de la congestion et à la discontinuité du site propre.

La réalisation du T9 répond à trois objectifs :

  • renforcer la capacité de la ligne et améliorer ses performances (fiabilité, régularité).
  • Améliorer la qualité de la desserte en transports collectifs du territoire, en permettant des correspondances avec le T3 et le métro ligne 7 à Porte de Choisy (Paris), mais aussi le RER C à Choisy-le-Roi ainsi qu’à la gare Orly-Les Saules et à terme avec la ligne 15 du GPE à Vitry-Centre.
  • Accompagner le développement d’un territoire en plein essor, en s’insérant dans les projets urbains (ZAC du Plateau à Ivry-sur-Seine, ZAC Rouget-de-Lisle et ANRU Balzac à Vitry-sur-Seine, ZAC du Port à Choisy-le-Roi, secteur des Grands Vœux à Orly notamment).

La maîtrise d’ouvrage de l'opération est assurée par le STIF.

Le T9, en bref :

10,2 km de long 19 stations
70 000 voyages/jour
30 minutes de trajet environ
Une fréquence de 4 à 5 minutes en heure de pointe
Un projet évalué à environ 404 M€ HT, hors matériel roulant

Pour faire respecter le calendrier de mise en service du tramway en 2020, les départements de Paris et du Val de Marne ainsi que la Communauté d’agglomération Seine-Amont ont décidé de prendre part aux côtés de l’État et de la région Île-de-France, au financement de la première convention de financement de réalisation (portant sur des études du projet, des missions d’assistance aux contrats de travaux et des premiers travaux nécessaires au projet). La répartition du financement de cette convention est de 22.5% pour l'Etat, 52.5% pour la Région Île de France, 21% pour le Département du Val de Marne et 1% pour la Communauté d’Agglomération Seine-Amont.

Calendrier prévisionnel de l'opération :

  • Arrêté de la Déclaration d’Utilité Publique : 1er semestre 2015
  • Validation de l’Avant-Projet : 2nd semestre 2015
  • Début des travaux : 2016
  • Phase d’essais : dernier trimestre 2019
  • Mise en service : 2020

Un prolongement vers l'aéroport d'Orly

En 2020, le terminus de la ligne de tramway T9 se fera à Orly Ville, place du Fer à Cheval. Une ligne de bus continuera à faire le lien entre le terminus du tramway à Orly-Ville et l’aéroport d’Orly. Le prolongement du T9 au plus près de la plateforme aéroportuaire fera l’objet d’études spécifiques, tenant compte de l’avancée des projets urbains de ce territoire. Il contribuerait notamment à desservir les 27 000 emplois de la plateforme aéroportuaire et plus largement les 135 000 emplois du Grand Orly, grâce à l’interconnexion avec le RER C et la ligne 14 du Grand Paris Express à Pont de Rungis ainsi que le tramway T7 et les lignes 14 et 18 du Grand Paris Express sur la plateforme d’Orly.

En effet, cette liaison entre Paris et le Pôle d’Orly est une opportunité majeure pour les entreprises du territoire. La réalisation de transports en commun performant va permettre l’accès à l’emploi de toute une partie de la population précarisée du territoire. Par ailleurs, le prolongement du tramway jusqu’à l’aéroport d’Orly serait un facteur déterminant pour les habitants de la Seine-Amont afin d’accéder aux emplois du pôle économique majeur d’Orly. A ce jour, seul 20% des salariés de l’aéroport d’Orly sont Val-de-Marnais.

Une charte aménagement transport pour un projet d'intérêt territorial

En 2012, suite à la mobilisation des élus du territoire pour porter ce projet de tramway, la Région s’est engagée à leurs côtés pour porter les enjeux de développement liés à cette nouvelle infrastructure de transport, à travers l’élaboration d’une charte aménagement–transport. Inscrit dans le cadre du Schéma directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF), ce dispositif régional a pour objectif de mobiliser les acteurs concernés pour proposer une stratégie d’aménagement en lien avec l’arrivée du tramway. Elle s’appuie sur les équipes et les outils d’aménagement existants, tout en identifiant les leviers à mettre en place collectivement.

La charte aménagement-transport autour du tramway T9 Paris-Orly est porteuse de trois grands objectifs :

Accompagner la mutation urbaine déjà engagée

Le tracé du projet de transport traverse les zones les plus denses de territoire concerné - environ 4 000 hectares et 420 000 habitants - où de nombreux projets urbains sont déjà livrés ou en cours. Ces nombreuses opérations d’aménagement ou de renouvellement urbain remplissent toutes l’objectif d’augmenter la qualité du bâti et de l’espace public. Cette mutation ambitieuse appelle une offre de transport à la hauteur de son dynamisme.

A la fois régulier et offrant une grande capacité de service, le tramway répond à ce besoin. Les habitants futurs ou actuels du territoire, ainsi que les travailleurs disposeront d'une alternative efficace à la voiture. De plus, le tramway permet de réaliser un réseau pour les piétons et les cyclistes de qualité, constituant à la fois des modes doux et actifs de déplacement à l’échelle du territoire.

Affirmer la dimension culturelle et artistique du territoire

Le territoire bénéficie de la présence œuvres d’art, d’éléments du patrimoine et d’équipements artistiques et culturels riches et diversifiés le long de la RD5. Mais tous ne bénéficient pas d'une lisibilité ou d'une visibilité suffisante pour les passants depuis l’espace public. Il s’agit donc de se saisir de l’opportunité du tramway pour mettre en réseau et en valeur cette présence artistique. Par ailleurs, le tramway pourrait être la porte d’entrée du tourisme culturel et artistique francilien au sein du territoire, en le reliant d’une part à Paris, et d’autre part à Orly et à son aéroport l’international.

Le territoire réfléchit à utiliser le temps du chantier pour favoriser l’émergence de démarches artistiques en interaction avec la ville en changement, à la fois sur le plan architectural, environnemental et humain. Ce principe repose sur le pari que la ville en mutation n’est pas qu’une nuisance temporaire mais peut être aussi le support d’une ressource artistique. Cette démarche participe à la construction d’une mémoire collective de la ville en transformation.

Renforcer le caractère structurant et la qualité de cet axe urbain

La RD5 va devenir une vitrine de la Seine-Amont pour les personnes qui traversent ce territoire comme pour les habitants. Le soin apporté à la qualité des futurs espaces publics est déterminant pour renforcer l’attractivité d’un tel espace.

L’arrivée du tramway va permettre de renforcer et de développer les nombreuses activités économiques situées sur et autour de son axe. Il constitue une condition essentielle de la programmation économique des opérations d’aménagement ; il offre aux travailleurs du territoire, qu’ils soient ou non-résidents, un mode de transport sûr, confortable et régulier ; et il enrichit la vie même des entreprises en renforçant leurs liens au reste du territoire de la Seine-Amont et plus largement à la métropole parisienne.

La réalisation des différents aménagements est enfin une occasion à saisir pour que la population du territoire bénéficie de leurs retombées en terme d’emplois, notamment par le biais des clauses d’insertion qui seront mises en œuvre par les acteurs publics lors des opérations dont ils assurent la maîtrise d’ouvrage.

La signature de cette charte par l’ensemble des partenaires concernés par le T9 constitue une première étape d’un processus, qui devra se poursuivre jusqu’à la mise en service du tramway.

Agenda

28
fév.
Conseil territorial
19h à Vitry/Seine


11
avr.
Conseil territorial
19h


16
mai
Conseil territorial
19h


27
juin
Conseil territorial
19h


Facebook
Twitter
Dailymotion
Youtube
Flux RSS