Propension marginale à consommer : calcul et exemple

Comprendre la propension marginale à consommer et son mode de calcul

La macroéconomie est une branche de l’économie qui a pour but d’analyser l’évolution de la consommation globale entre autres grandeurs. La propension marginale est l’un des procédés qu’elle utilise pour étudier l’effet de la variation des revenus sur la variation de la consommation et des épargnes. Dans cet article, nous nous penchons sur la propension marginale à consommer et vous montrons comment elle est calculée.

Qu’est-ce que la propension marginale à consommer ?

La propension marginale à consommer (CPM) est une composante de la théorie macroéconomique keynésienne. Elle est définie comme étant le pourcentage d’une augmentation de revenu destinée à la consommation des biens et services. Cette proportion est comprise entre 0 et 1 et varie en fonction du salaire. Elle peut être interprétée comme suit :

  • CPM supérieure à 1 : le sujet a fait un emprunt ou a fait des dépenses excédant ses revenus avec ce qu’il avait épargné ;
  • CPM inférieure à 0 : la consommation est restée réduite malgré l’augmentation des revenus ;
  • CPM comprise entre 0 et 1 : la propension est normale.

Il faut noter que lorsque notre salaire augmente, la majeure partie de nos besoins sont satisfaits et nous économisons davantage. Ainsi, plus le revenu augmente, plus la CPM est faible. Par contre, lorsque le revenu est faible, la CPM devient très souvent élevée parce que la majorité du revenu sera dépensé pour la satisfaction des besoins élémentaires. Le retraité par exemple peut avoir une CPM supérieure ou égale à 1, car celui-ci est capable de consommer presque la totalité de sa pension.

Comment calculer la propension marginale à consommer ?

Quelle est l’importance de la propension marginale à consommer ?

Le calcul de la propension marginale à consommer permet d’établir la relation entre la consommation des ménages et la nature du pays. En effet, à l’échelle nationale, cette grandeur macroéconomique indique le niveau de développement. Si la grande partie des revenus sont consacrés à la consommation, alors on peut qualifier le pays de pauvre (la CPM est élevée). Dans le cas contraire, le pays appartient à la catégorie des pays riches.

Comment calculer la propension marginale à consommer ?

Pour déterminer la propension marginale à consommer, il faut connaître les variations respectives de la consommation et du revenu sur une même période. En effet, la CPM est le rapport entre ces deux changements. Ce qui se traduit par la formule suivant :

CPM = VcVr

Vc étant la variation de la consommation et Vr celle du revenu.

Exemple de calcul de la propension marginale à consommer

En se basant sur la formule de la CPM sus-présentée, lorsque la consommation d’un ménage s’élève à 50 % pour 1 euro de revenu supplémentaire par exemple, alors la CPM de ce ménage est égale à 0,5/1 = 0,5.

Pour mieux comprendre, voyons ce que cela signifie dans un cas concret. Supposons que ce ménage gagne un bonus de 300 € sur ses revenus annuels et a décidé de dépenser 150 € et de mettre les 150 euros restants dans un compte en banque. Sa CPM sera égale à 150/300. Ce qui fera une propension marginale à consommer de 0,5. S’il choisit de consommer tous les 300 euros, sa CPM sera de 0.

Par ailleurs, la CPM peut également être représentée par une ligne de consommation où la variation de la consommation est placée sur l’axe des ordonnées et la variation du revenu sur l’axe des abscisses.

Articles similaires

4.3/5 - (3 votes)

Leave a Reply